Acheter ou vendre : que faire en premier ?

0

Si vous êtes sur le point d’acquérir une seconde résidence, alors vous devez faire face un dilemme bien connu dans ce genre de situation. Quelle option choisir : acheter ou vendre en premier ?

Sans surprise, les deux scénarios disposent d’autant d’avantages que d’inconvénients et doivent donc être adaptés au cas par cas, à chaque acheteur, en fonction de sa situation de départ. Pour mieux comprendre les implications de chaque choix, nous vous proposons un article qui traite des avantages et des inconvénients de chaque procédé, mais aussi des précautions d’usage à prendre en compte pour éviter tous frais supplémentaires lors de l’opération.

Procéder à un achat immobilier peut s’avérer être une opération anxiogène, mais pas de panique, puisqu’une bonne planification de l’opération permet de mieux en gérer les tenants et aboutissants. De ce fait, il vous sera possible de louer un appartement pendant quelques temps durant la transition dans le cas où vous vous décideriez à vendre avant d’acheter. Parallèlement, si vous choisissez d’acheter avant de vendre, sachez qu’il existe un crédit spécialement dédié à ce cas de figure : le prêt-relais.

Vendre avant d’acheter : le choix de la tranquillité d’esprit.

Dans le cas où vous souhaiteriez privilégier votre sérénité avant tout, il s’agit de la meilleure piste à suivre. En effet, ce choix permet de mieux gérer l’opération en ayant une plus grande marge de manœuvre. Ainsi, en vendant directement votre logement en premier, vous écartez d’emblée le scénario où vous vous retrouveriez coincé avec les charges de deux logements différents. De plus, en mettant en vente votre bien immobilier, vous ignorez combien de temps est-ce qu’il vous faudra avant de trouver un potentiel acheteur, surtout, en prenant en considération qu’il existe un risque de rétractation qui pourrait chambouler tous vos plans en cas d’acquisition précoce d’une seconde habitation.

L’autre avantage de vendre avant d’acheter son nouveau logement, c’est bien entendu de pouvoir connaître avec exactitude le montant de son budget avant d’investir dans un tout nouveau bien immobilier. En ayant une idée précise sur votre budget de départ, il vous sera possible de procéder à un achat immobilier qui convienne parfaitement à vos attentes, en optant ou non pour un crédit immobilier pour mieux ajuster votre investissement.

Dans la case des inconvénients, on retrouve le temps mort que peut impliquer ce scénario. En effet, si vous vendez votre logement et que vous ne trouvez pas immédiatement une nouvelle habitation à acquérir, il vous faudra opter pour la location, avec tous les dépenses que cela présuppose. Une location temporaire vous obligera donc à déménager à deux reprises, en réglant la note du déménagement, mais aussi éventuellement la note du stockage de vos meubles dans le cas où vous n’ayez pas assez de place pour les entreposer dans votre location provisoire.

Enfin, il est important de prendre en considération qu’une entente est possible avec l’acquéreur de votre bien. Cette entente vous permettra d’allonger au maximum le délai entre la signature de l’acte authentique d’achat et le compromis de vente. Ainsi, cette solution vous donnera la possibilité de rester un peu plus longtemps dans votre logement d’origine. Il vous est aussi naturellement conseillé de signer le compromis de vente du logement que vous souhaitez acquérir uniquement après avoir signé l’acte de vente de votre bien précédent.

Acheter avant de vendre : le choix de la rapidité

Savoir s’il faut acheter ou vendre en premier lieu dépend aussi du contexte dans lequel vous vous trouvez. Ainsi, si vous tombez sur la maison de vos rêves à un prix exceptionnel, il est tout naturel de vouloir l’acquérir dans les plus brefs délais. A ce moment-là, votre principale contrainte réside dans votre budget. Si vous en avez les moyens financiers, vous pouvez lancer l’opération en mettant en vente votre précédent bien ultérieurement.

L’avantage évident de cette option est qu’elle vous permet de saisir en plein vol une bonne affaire, sans avoir de temps morts durant la transition d’un logement à un autre. De plus, cela vous laissera une marge conséquente de temps dans le cas où vous devriez procéder à quelques travaux d’aménagement dans votre nouveau bien avant de vous y installer.

Du côté des inconvénients, c’est au niveau des finances que cela peut faire mal. En effet, dans le cas où la vente de votre précédent bien prenne trop de temps, vous devrez faire face à un scénario qui vous obligera à gérer deux habitations différentes, avec chacune ses propres frais, sans parler du cas de figure où vous vous retrouveriez à rembourser deux crédits immobiliers en même temps. Cette option peut s’avérer donc nettement plus coûteuse que la première dans le cas où elle est mal gérée.

Si vous choisissez d’acheter avant de vendre, il est indispensable de bien évaluer la valeur de votre bien d’origine. Pour éviter de surestimer votre bien, il vous est conseillé de faire appel à un professionnel pour son évaluation exacte. Ainsi, une fois que vous avez une idée précise sur ce que vous rapportera plus tard la vente de votre logement, il vous sera plus aisé d’investir dans votre futur logement de façon avisée.

En conclusion, pour acheter ou vendre, il est déterminant d’avoir une bonne vue d’ensemble sur ses moyens et l’ensemble des outils à sa portée pour faire en sorte que l’achat immobilier se déroule dans les meilleures conditions. Il existe aussi d’autres facteurs qui peuvent échapper à votre contrôle mais sur lesquels vous devriez vous renseigner avant de trancher, comme notamment l’état du marché immobilier dans votre région. Dans la plupart des cas, l’avis d’un professionnel vous permettra de mieux choisir si vous n’arrivez toujours pas à vous décider malgré tout.

Ça peut vous intéresser

Laissez nous un commentaire

Bienvenue sur Do You Speak Immo !

Et maintenant ?

Vous allez recevoir des propositions d'agents et chasseurs pour vous proposer des biens en rapport avec votre projet.